Direction artistique

Succédant à Frederic Desmesure qui assurait cette fonction depuis six ans, Lydie Palaric vient de prendre en charge la direction artistique de La Maison de la Photographie des Landes installée à Labouheyre. Cette artiste plasticienne de 33 ans dont le travail ne se limite pas à la photographie, dirige également La Forêt d’Art Contemporain. Sa mission est d’organiser les expositions à La Maison de la Photographie et de sélectionner les artistes en résidence à Labouheyre. Dans son parcours, elle s’est intéressée particulièrement aux théories photographiques. Au-delà de sa pratique artistique, elle est intervenue également en tant qu’enseignante à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux ou à l’université. Elle a déjà participé en tant qu’artiste au programme Landscape 2016 de la Maison de la Photographie. On peu découvrir un aperçu de son travail sur son site : http://lydiepalaric.fr

« Ma programmation s’attachera à présenter des pratiques faisant tomber les murs symboliques entre monde de la photographie et monde de l’art contemporain, il s’agira de questionner l’apparition des images depuis le champ de l’art et élargir les potentiels de la photographie. En mêlant photographes dits classiques et artistes plasticiens faisant appel à la photographie, afin de sortir du cadre, gagner d’autres dimensions, croiser les techniques et les temporalités, les univers de référence et de projection et faire pleinement l’expérience de ce médium. La photographie se trouve ainsi augmentée, de textes, d’objets, de dessins, d’images d’archives, permettant d’aller plus loin.

J’ai choisi les artistes-photographes Leila Sadel, franco-marocaine vivant à Bordeaux et Patrick Beaulieu, québécois vivant à Montréal, pour un ancrage régional mais également international. Le but étant d’inscrire leurs démarches dans le territoire pour construire, au fil des rencontres et des découvertes, les échanges indispensables à une expérience artistique et sociale intellectuellement et humainement stimulante au regard du melting pot de ce territoire. Le fil conducteur de cette programmation s’appliquera à construire, déconstruire et revisiter le paysage issu du territoire de Félix Arnaudin à partir de son œuvre, en « filiation ». A l’image du travail de cet aïeul qui documenta la transition du paysage de la Haute Lande sans s’interdire la mise en scène, nous questionnerons l’idée même de paysage, de pays-envisagés, de construction de l’homme, des liens qui l’unissent à la nature et à ce territoire en constante évolution.

Les artistes-photographes résidents seront présents au printemps 2021 pour trois semaines de résidence lors desquelles ils seront pleinement immergés en Haute Lande, temps nécessaire au développement de leurs travaux présentés lors de l’exposition de restitution à partir de juin 2021. Ce projet a comme objectif de faire naître des rencontres
et des discussions entre les artistes-photographes, les scolaires, amateurs, professionnels et le public… C’est pourquoi des rencontres et présentations publiques, notamment avec les scolaires, seront des temps forts de ces résidences.

La Maison de La Photographie des Landes doit servir un travail pédagogique autour d’une proposition de découverte de la photographie et de projets sur l’année 2020-2021 afin d’inscrire les établissements scolaires dans cette dynamique. Leurs productions seront intégrées à l’exposition d’été 2021, valorisant l’ensemble du travail réalisé durant l’année et développant l’attrait du grand public pour le travail des photographes et de La Maison de La Photographie des Landes. Cette dynamique doit également pouvoir créer du lien avec les habitants. Un concours photo ouvert à tous, mais également un stage pour les amateurs associé à un des artistes-photographes résidents permettra à un groupe de personnes de développer un sens artistique photographique avec l’accompagnement d’un professionnel. Ce stage donnera lieu à une exposition d’hiver. Une exposition de printemps viendra rythmer le programme en présentant la diversité possible en matière d’images contemporaines, grâce à un partenariat avec les arts au mur, artothèque de Pessac, misent en perspective avec les photos de Félix Arnaudin.

Le programme 2020 et 2021 offrira une montée en puissance des activités et propositions de la Maison de La Photographie des Landes, ceci afin de faire connaître le projet et de développer l’attrait des publics et leurs participations actives. De nouvelles expositions sont donc à prévoir, des projets scolaires sur le long terme, de nouveaux partenariats, une dimension internationale par l’invitation d’artistes-photographes de tous horizons, de nouvelles perspectives correspondantes aux préoccupations actuelles de la photographie… Il s’agit d’un véritable projet d’animation de territoire s’inscrivant en « filiation » avec son histoire et son illustre ancêtre Félix Arnaudin. Ce programme accompagnera l’anniversaire des 100 ans de sa mort, fin 2021, que nous souhaitons vivre comme un temps fort par l’itinérance de la collection photographique de la Maison de La Photographie des Landes, et grâce à de nombreux partenariats. »


Lydie Palaric

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :